viol-conjugal

Le viol conjugal et le psychologue

Aujourd’hui est lancé une campagne nationale contre le viol conjugal. Les cas de violence ou d’ agression sexuelle au sein du couple sont depuis toujours très difficilement surmontées par les victimes. Il s’agit d’actes particulièrement traumatisants. Près de 30% des viols déclarés sont perpétrés par le conjoint, 1 femme sur 5 subissant ce type d’agressions tente de mettre fin à ses jours… Les chiffres du viol conjugal sont des révélateurs d’une des manifestations les plus violente de difficultés au sein du couple. Des mécanismes ambivalents très puissants sont à l’oeuvre et tendent à confiner la victime dans un sentiment de culpabilité et de dépendance face à l’emprise du compagnon. Dans ce cadre relationnel particulièrement tendu le bien fondé des thérapies de couple peut être questionné.

Quel role joue le psychologue dans la problématique du viol conjugal?

Le psychologue intervient à trois niveaux. Tout d’abord il permet à la victime de s’exprimer, de comprendre les mécanismes à l’oeuvre et d’entamer un travail de reconstruction.
Le psychologue intervient également auprès du conjoint violent, soit dans le cadre d’injonctions de soin, soit sur sa propre initiative.
Enfin la dynamique de violence peut être entreprise dans le cadre plus spécifique d’une thérapie de couple. (dans la continuité des thérapies de couple du cabinet de psychologie)

0 réponses

Laissez un commentaire

Envie de participer?
Vous pouvez contribuer en laissant votre commentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *